Affichage des articles dont le libellé est 2015. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est 2015. Afficher tous les articles

7 septembre 2015

A Paris, découvrez comment l'art se marie avec le jeu vidéo

             
Du 25 septembre 2015 au 6 mars 2016, Art Ludique-Le Musée propose la première grande exposition au monde consacrée à l’Art dans le Jeu Vidéo.
exposition Paris Art et Jeu vidéo

A travers plus de 700 œuvres et installations spectaculaires, cette grande exposition va éblouir un large public transgénérationnel en le plongeant dans un parcours d’une incroyable diversité au cours duquel de magnifiques esquisses au crayon, aquarelles, peintures et sculptures traditionnelles et numériques ou encore tableaux animés révéleront la formidable virtuosité des artistes qui créent les jeux vidéo.
Jean- Jacques Launier, fondateur du musée et commissaire de l’exposition dit souvent qu’à ses yeux, le jeu vidéo incarne « l’Art Total » car il fait appel au dessin, à la peinture, à la sculpture, à la création d’univers entiers et de centaines de personnages par jeu, à la mise en scène, à l’animation, au scénario, à la musique, et bien sûr à la conception d’un mode de jeu destiné à transcender l’interactivité.
Initié ou néophyte, le public découvrira ainsi les œuvres majestueuses réalisées pour « dessiner les villes et cités », qu’elles soient contemporaines, médiévales ou imaginaires. On pourra même admirer Paris en 2084, ou bien s’immerger dans la capitale sous la Révolution française à travers une installation géante dans « réécrire l’Histoire ».
« L’invitation au voyage » entraînera les visiteurs vers de fabuleuses destinations, telles que des îles paradisiaques, la végétation tropicale foisonnante, les montagnes embrumées de l’Himalaya  ou le désert mythique de l’Ouest américain.
« Imaginer de nouveaux héros et créatures »  permettra aux visiteurs d’assister – depuis des dessins d’études jusqu’aux peintures et sculptures finales - à la conception de très nombreux personnages d’horizons multiples, parmi lesquels chevaliers, habitants de planètes lointaines, animaux mythologiques… et même les fameux Lapins Crétins qui amuseront beaucoup les plus jeunes !
« L’Hommage au 7ème Art » permettra d’apprécier la  passerelle culturelle et artistique entre le cinéma et le jeu vidéo, à travers des études de décors et de lumière dignes de grands films noirs, de scènes d’actions « hollywoodiennes », ainsi que l’utilisation d’acteurs mondialement connus, tels Ellen Page ou Willem Dafoe, venus spécialement à Paris prêter leurs traits et leur personnalité aux artistes d’un studio de jeu vidéo français.
Les superbes aquarelles consacrées à la création de fées et d’elfes des forêts, les décors de légendes, les châteaux enchantés, ou encore l’installation-tableau d’une jeune princesse perdue dans les limbes et guidée par la lumière qui s’animera en permanence, constitueront certaines des œuvres fascinantes de  « Magie, poésie, contes et féerie » qui raviront à nouveau les grands comme les plus petits.
« L’inspiration française »  sera également un élément clé de cette exposition novatrice.
Trois pays prédominent dans l’univers du jeu vidéo explique Jean-Jacques Launier. Les Etats Unis, le Japon, et la France. Cela permet d’ailleurs de prendre vraiment conscience de l’héritage artistique qui émane respectivement de ces trois territoires, notamment depuis le 19ème siècle, et dont le jeu vidéo est l’une des résonnances artistiques contemporaines :
Aux Etats-Unis, des artistes tels A.B. Frost ou Winsor McCay, qui viennent de l’illustration, font germer les tout premiers comics ainsi que l’animation bientôt suivi par Walt Disney qui révolutionnera le genre, puis viendra l’apogée de la BD contemporaine à travers les Super Héros, et enfin le jeu vidéo dont la technologie permet aux artistes de repousser les frontières de la créativité.
Au Japon, Hokusai ou Hiroshige préfigurent l’avènement des mangas, Tezuka marquera le monde de l’animation, et de nos jours le jeu vidéo japonais est incontournable (même le prestigieux studio de Miyazaki a récemment participé à la création d’un jeu vidéo).
A la même époque en France, Honoré Daumier, Philippon, ou encore Gustave Doré (qui dessine déjà des pages de bande dessinée) constituent une source d’inspiration pour les artistes qui créeront ensuite  les premières séries de BD, les artistes de l’animation comme notamment Paul Grimaud, les artistes de BD contemporaine (dont Bilal, Moebius, ou Druillet, qui collaboreront d’ailleurs chacun à des jeux vidéo), et bien sûr les artistes des studio français d’aujourd’hui, dont les œuvres sont plébiscitées dans le monde entier et placent la France sur le podium international des créateurs de jeu.
Apres l’exposition « Pixar, 25 ans d’animation », suivie de la première mondiale consacrée à « l’Art des Super-Héros Marvel », puis l’évènement « Dessins du studio Ghibli » présentant plus de 1300 dessins originaux issus du mythique studio japonais, et « Aardman, l’Art qui prend forme », consacrée au génie du dessin et de la sculpture des artistes du studio britannique, Art Ludique-Le Musée démontre avec cette nouvelle exposition exceptionnelle à quel point l’Art Ludique représente un courant artistique contemporain majeur à travers la planète entière.
ART LUDIQUE-Le Musée
34, quai d’Austerlitz 75013 Paris
A propos d’Art Ludique-Le Musée :
Imaginé et conçu par Jean-Jacques et Diane Launier qui en sont respectivement Président et Directrice générale, Art Ludique-Le Musée a été créé en partenariat avec La Compagnie des Alpes et le soutien de la Mairie de Paris.
Commissaire de l’exposition « L’Art dans le Jeu Vidéo - L’Inspiration Française », Jean-Jacques Launier préside également actuellement la commission du Fonds d’Aide au Jeu Vidéo pour le CNC (Centre National du Cinéma et de l’Image Animée)
Jean-Jacques et Diane Launier dirigent à Paris, depuis 2003, la galerie Arludik, première galerie au monde qui expose et vend des dessins originaux issus de la bande dessinée, du jeu vidéo, des mangas, du film d’animation et du cinéma.
Ils sont également les organisateurs de l’exposition "Miyazaki-Moebius" qui a eu lieu au Musée de la Monnaie de Paris en 2005 et de nombreuses expositions telles que "L’Âge de Glace" à La Baule, l’art de John Howe pour "Le Seigneur des anneaux", "Hommage à Toy Story" à Angoulême, ou "L’Art de Moi Moche et Méchant" à Annecy.
Jean-Jacques Launier a également écrit un roman "La Mémoire de L’Ame", dont chaque page est illustrée d’un dessin de Moebius (Anne Carrière-Stardom), et coécrit le livre "Art Ludique" (Sonatine éditions).




24 juillet 2015

Arts premiers : le Musée du Quai Branly pousuit ses ateliers nomades

             









A CLICHY-SOUS-BOIS ET MONTFERMEIL (93)

Jusqu'à l'été 2016  


Suite au succès des ATELIERS NOMADES à Clichy-sous-Bois et Montfermeil, en 2014 et 2015, le musée du quai Branly et ces deux villes ont décidé de prolonger leur collaboration jusqu'au printemps 2016, témoignant de la relation toute particulière établie entre le musée, les habitants et les acteurs locaux de ces deux villes.

Tout au long de l'année, des navettes gratuites permettent aux habitants des deux villes de venir découvrir ou redécouvrir le musée avec un conférencier ; des actions spécifiques pour les établissements scolaires, structures périscolaires et les associations sont à nouveau initiées, avec notamment des interventions de conférenciers et conteurs du musée.





* LE MUSÉE DU QUAI BRANLY HORS-LES-MURS :

Depuis son ouverture en juin 2006, le musée du quai Branly a engagé une politique dynamique pour aller à la rencontre des publics qui ne se rendent pas d'eux-mêmes au musée, en tissant des liens privilégiés avec les réseaux associatifs, du travail social et de l'insertion (associations, établissements scolaires, centres sociaux, structures d'accueil périscolaires etc.) ainsi qu'avec les collectivités territoriales et les différents acteurs locaux.


22 juillet 2015

Dernier Weekend pour se rendre au Paris Jazz Festival 2015

               

Concerts au Parc Floral de Paris - 12e arrondissement 

Après sept weekends riches en émotions et découvertes, le Paris Jazz Festival 2015 se termine en beauté sur le thème Paris Universel, samedi 25 et dimanche 26 juillet 2015 !

Place à l'universalité de la musique, à la multiplicité des croisements avec Imani Winds, au dépassement des frontières avec Stracho Temelkovski et au regard ouvert sur l'évolution du monde avec Laurent CoulondrePour sa soirée de clôture, le Paris Jazz Festival a choisi Airelle Besson, trompettiste hors pair et lauréate des Victoires du Jazz 2015 ! Elle sera accompagnée notamment de l'organiste Rhoda Scott et du choeur Intermezzo.

Programmation détaillée et informations pratiques

PARIS JAZZ FESTIVAL - PARC FLORAL DE PARIS
Programmation du week-end « Paris Universel »

Samedi 25 juillet
o  15h30 - Espace Delta (Grande Scène) : Imani Winds
o  17h30 - Barge à jazz : Stracho Temelkovski

Dimanche 26 juillet
o    15h30 - Espace Delta (Grande Scène) : Laurent Coulondre 
o    21h00 - Espace Delta (Grande Scène) : Airelle Besson "Eternité", featuring Rhoda Scott          

Droits d'entrée du Parc pour la journée donnant accès aux concerts : 6,00 € / Tarif réduit (7-25 ans) : 3,00 € / Gratuit (-7 ans). 



 -----------------------
-

14 juin 2015

Paris : une Bande dessinée pour (re) découvrir la ville !

             

Mao et Duvigan (les auteurs), nous livrent là une B.D. capitale ! 
L'histoire de deux provinciaux, Margot et Julien, qui arrivent pleins de préjugés - surtout Margot - dans la ville "hystérique".
Mais Julien, pour qui l'installation à Paris est un retour un brin nostalgique (il y a a fait ses études), connaît la ville comme sa poche et saura lui faire découvrir une multitude de quartiers cosmopolites, dans et hors des Sentiers battus !

- Le Paris de Kirikou
- Le Paris des Mille et une nuits 
- Le Paris Hollywood
- Le Paris de Rabbi Jacob
- Le Chinatown parisien 
- Des ballades romantiques

Pas besoin de passeport pour suivre nos deux héros dans leurs aventures : une bonne paire de chaussures, un ticket de métro et le voyage peut commencer !

Commandez CA C'EST PARIS T1 (livraison par Amazon)

7 juin 2015

Tourisme à Paris : des boîtiers Wifi pour rester connecté dans toute l'Ile de France

Le Comité Régional du Tourisme (CRT), premier opérateur touristique de la destination Paris Ile-de-France, propose, à partir de ce 1er juin, le WIFI de poche aux touristes dès leur arrivée.
Il est disponible, dans un premier temps, sur les Points Information Tourisme de l’aéroport Paris Charles de Gaulle et des Galeries Lafayette, une offre développée en partenariat avec Travel Wifi, renommée pour sa qualité de services (utilisation facile et efficace) et son service après-vente (Vitrine au cœur de Paris, à République).
Ce boîtier de poche permet au visiteur d’avoir accès à Internet haut-débit illimité pendant son séjour, en dehors des lieux habituels connus (Hôtels, Cybercafés…) et ainsi de pouvoir utiliser l'ensemble des applications ou sites web utiles à la visite de Paris et de sa région.
"Avec plus de 46 millions de visiteurs français et internationaux par an pour la destination, l'amélioration de la qualité de l'accueil est un objectif permanent pour le CRT et les professionnels du tourisme francilien qu’il accompagne.
En l’absence d’une couverture wifi généralisée à Paris Ile-de-France et à l’heure où les visiteurs sont de plus en plus connectés, nous leur proposons une connexion wifi facile".
De vrais besoins existent en raison des prix élevés des forfaits en itinérance à l'étranger » explique François Navarro, Directeur général du CRT Paris Ile-de-France.
Une offre innovante et compétitive pour une connexion Internet haut débit
Ce dispositif mobile unique, pratique et simple à utiliser (manuel d’usage en plusieurs langues) pour obtenir rapidement un réseau Wi-Fi privé et sécurisé.
Il s’adresse à tous les publics et permet, pour 7,90€ TTC de location par jour, la connexion Internet haut débit 4G de 10 appareils simultanément, quel que soit leur type (Smartphones, Tablettes, Ordinateurs… toutes marques confondues et possédant une fonction WiFi) en tous lieux et durant tout le séjour.
À travers ce service, c'est donc une connexion permanente que l'on apporte aux visiteurs (6h d'autonomie à pleine utilisation pour le boîtier), renforçant ainsi un accueil de qualité à Paris et en Ile-de-France.



25 mai 2015

51640000 Euros ! Le Département des Hauts de Seine met Numéricable-SFR à l'amende

               




Communiqué : Suite aux retards constatés dans le déploiement du réseau départemental THD Seine au 20 octobre 2014 (fin de l'année 5 de la construction du réseau), le Département avait mis en demeure le Délégataire Sequalum (Numericable-SFR) de remédier à ce retard sous trois mois. A l'expiration de ce délai, ce retard est toujours avéré. 483 584 prises n'ont pas été installées selon le planning de la Convention. Le Département a émis un titre de pénalités de 51 640 000 euros supplémentaires au délégataire Sequalum auquel s'ajoutent 45 000 000 euros de pénalités déjà émises en août 2014.

Au total, depuis août 2014, le Département a émis des titres de pénalités à hauteur de 96 716 800 € pour les retards constatés dans le déploiement de la fibre optique dans les Hauts-de-Seine.

Pour mémoire, devant les nombreux manquements, et en particulier des retards très substantiels de déploiement du réseau THD Seine, les élus du Département ont voté le 17 octobre 2014 la résiliation à l'unanimité, pour faute et aux torts exclusifs du Délégataire, la Convention de Délégation de Service Public confiée à Sequalum pour l'établissement et l'exploitation de son réseau départemental en fibre optique.

Jusqu'au 30 juin 2015, date effective de la résiliation, la responsabilité de l'exploitation et de la maintenance du réseau incombe au délégataire. Le Département étudie plusieurs actions en cours, comme la revente du réseau, l'attribution d'un marché d'exploitation et de maintenance ou la relance d'une délégation de service public, afin de sélectionner la solution la plus adaptée.

En attendant d'opter pour l'une de ces trois solutions, la régie départementale THD Seine a été créée pour assurer la continuité du service public. Dès la résiliation le 30 juin 2015, cette régie prendra en charge l'exploitation et la maintenance du réseau départemental, dont les infrastructures optiques installées dans les immeubles, pour garantir la poursuite du service public. Elle aura également pour mission de gérer la poursuite de l'aménagement numérique du Département.

21 mars 2015

Le mois de la francophonie à Paris

               
Paris célèbre la Journée 
internationale de la Francophonie

Anne Hidalgo, Maire de Paris et Présidente de l'Association Internationale des Maires Francophones, Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie et Annick Girardin, Secrétaire d'Etat en charge du Développement et de la Francophonie, ont célébré le 20 mars la Journée internationale de la Francophonie à l'Hôtel de Ville de Paris.

Après avoir dévoilé, sur le parvis de l'Hôtel de Ville, un « baobab stylisé », symbole de l'opération « J'ai à coeur ma planète » qui démarre ce 20 mars, Anne Hidalgo, Michaëlle Jean et Annick Girardin ont échangé avec les représentants des Etats membres de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), des jeunes du réseau jeunesse de l'OIF et du Conseil parisien de la jeunesse, ainsi qu'avec des personnalités emblématiques de la Francophonie.

Cette journée a également été l'occasion de présenter les premiers résultats de la consultation adressée à la jeunesse francophone sur le développement durable et lancée par Michaëlle Jean en février. A travers cette action la Secrétaire générale de la Francophonie avait ainsi souhaité inviter les jeunes francophones des 5 continents à une participation citoyenne sur les réseaux sociaux et les avait encouragés à se mobiliser pour partager des solutions innovantes permettant aux pays francophones vulnérables de s'adapter aux impacts négatifs des changements climatiques.

« Avec 274 millions de francophones répartis sur les 5 continents, la Francophonie a une place majeure dans le monde », a salué Anne Hidalgo, rappelant aussi « le rôle crucial des villes francophones dans la lutte contre le dérèglement climatique », en vue de la CdP21 qui se déroulera à Paris en décembre prochain. « Notre combat pour la langue française c'est aussi celui pour le multilinguisme à l'échelle internationale et celui de la diversité culturelle et linguistique », a ajouté la Secrétaire générale de la Francophonie.

Une émission spéciale de TV5 Monde, « Dites-le Franco(phone) ! », enregistrée à l'Hôtel de Ville et animée par Guillaume Durand, sera diffusée ce soir à 21h sur son antenne, en Europe et en Afrique, et dans le monde pour plusieurs dizaines de téléspectateurs. Anne Hidalgo, Michaëlle Jean et Annick Girardin, y débattront autour de trois thématiques : le climat, la jeunesse et la culture.

Paris s'est mobilisée durant le mois de mars, pour défendre, à travers plusieurs événements, les valeurs portées par la Francophonie. Ainsi, les Parisiennes et les Parisiens ont pu rencontrer et échanger avec Dany Laferrière, auteur haïtien et québécois de renom, élu à l'Académie française, se retrouver pour le Bal poétique francophone à la Maison des métallos et participer au concours de poésie francophone sur les panneaux lumineux de la Ville.
Chaque année, la Francophonie est célébrée partout dans le monde à l'occasion de la Journée internationale de la Francophonie. Sur les 5 continents, ce sont des milliers d'événements qui sont organisés pour célébrer le 20 mars.

Retrouvez toute la programmation du mois de la Francophonie à Paris sur www.paris.fr et les événements organisés dans le monde francophone sur www.20mars.francophonie.org

19 mars 2015

"Immersion 2015", un salon des nouvelles technologies à Paris cet automne

             
Paris+Immersion
Les experts de monde dans l'immersion et les technologies immersives se réunissent à Paris cet automne.
L'Immersive Education Initiative est proposé par l'Université Paris-Sorbonne qui sera l'hôte officiel de IMMERSION 2015.
La conférence et l'exposition internationale se dérouleront du 7 au 10 Septembre. L'événement, qui est ouvert au public, aura lieu dans les célèbres salles de conférence du bâtiment historique de la Sorbonne.
S'appuyant sur le succès des neuf années précédentes, IMMERSION 2015 réunit les meilleurs experts du monde dans les technologies immersives. Harvard University, MIT, MIT Media Lab, Stanford University, NASA, United Nations (UN), United States Department of Education, Smithsonian, Disney, Google, Microsoft, Intel, Oracle et de nombreuses autres organisations de classe mondiale sont attendues.
Facebook's Oculus Rift, Samsung Gear VR, Google Cardboard, HTC Vive présenteront la réalité augmentée... Microsoft et HoloLens la réalité mixte,les hologrammes et l'holographie. Les Google Glass et Apple Watch seront de la partie, tout comme les interfaces cerveau mécaniques et neuronaux, la cybernétique, l'informatique affective (systèmes qui peuvent reconnaître, et interpréter des processus et simuler des sentiments et des émotions humaines. Les technologies neuro-jeux qui sont utilisées pour créer, l'impression 3D, la robotique personnelle, la télé-présence, les mondes virtuels, les systèmes d'apprentissage et de formation inspirés de jeux seront présentés, tout comme des environnements entièrement immersifs tels que les grottes et les dômes.
L'événement se terminera par des ateliers pratiques et une conférence de 2 jours,  spécifiquement pour les chercheurs, les universitaires, les enseignants et les formateurs en entreprise.
Un appel à projets sera lancé pour les orateurs, exposants, et la présentation de documents de recherche (CfP) sera émis fin Mars. Les participants potentiels sont encouragés à se rendre sur le site IMMERSION 2014 qui présente l'événement de l'année dernière et les précédents Sommets Immersive Éducation.

CLes derniers conférenciers et exposants

Des professeurs, chercheurs, le personnel, les administrateurs et les professionnels de Harvard University (Harvard Graduate School of Education, Berkman Center for Internet and Society at Harvard Law School, and Harvard Kennedy School of Government), Massachusetts Institute of Technology (MIT), MIT Media Lab, UNESCO (United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization), Federation of American Scientists (FAS), United States Department of Education, National Aeronautics and Space Administration (NASA), Smithsonian Institution, Stanford University, Cornell University, Duke University, Walt Disney Company, Google, Intel, Microsoft, Oracle, Turner Broadcasting, Gates Planetarium, Computerworld, Stratasys, The MOFET Institute (Israel), Keio University (Japan), National University of Singapore (NUS), Coventry University (UK), Giunti Labs (Italy) and European Learning Industry Group, University of Glasgow (UK), Open University (UK), Universidad Carlos III de Madrid (Spain), University of Oulu (Finland), Royal Institute of Technology (Sweden), École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (EnsAD; France), Interdisciplinary Center Herzliya (Israel), Graz University of Technology (Austria), University of West of Scotland (UK), University of Essex (UK), Universidad Complutense de Madrid (Spain), University of Vienna (Austria), Government of New South Wales (Australia), Eötvös Loránd Tudományegyetem (Hungary), Universidade Federal do Rio Grande do Sul (UFRGS; Brazil) et beaucoup d'autres organisations de classe mondiale http://summit.ImmersiveEducation.org

Immersive Education logo

Des milliers de membres partout dans le monde

L'Immersive Education Initiative est une organisation à but non lucratif de collaboration internationale des établissements d'enseignement, des instituts de recherche , des musées, des consortiums et des entreprises. L'Initiative a été créée en 2005 avec pour mission de définir et d'élaborer des normes, des meilleures pratiques, des plateformes technologiques, des programmes de formation et d'éducation et les communautés de soutien pour les mondes virtuels, la réalité virtuelle, la réalité augmentée et mixte.
Visitez http://ImmersiveEducation.org pour plus de détails ou pour adhérer à l'Initiative.





31 janvier 2015

Soirée Budget Participatif de la Ville de Paris, jeudi 5 février à 19h

               

 
Budget participatif
 
thématique "culture et vivre ensemble"
Vous avez un projet culturel qui favorise le vivre ensemble dans Paris ?
Vous avez envie de vous associer à une initiative portée par d'autres parisiens ?

Venez au CENTQUATRE-PARIS le 5 février de 19h à 21h pour présenter, partager vos idées et rencontrer les experts de la Ville de Paris avec l’équipe du CENTQUATRE-PARIS à l'occasion d'une soirée d'informations et d'ateliers co-animés pour imaginer le financement de vos idées.

Pauline Véron, adjointe à la Maire de Paris chargée de la vie associative, de la démocratie locale, de la participation citoyenne, de la jeunesse et de l’emploi et Bruno Julliard, premier adjoint à la Maire de Paris chargé de la culture, du patrimoine, des métiers d’art, des entreprises culturelles, de la « nuit » et des relations avec les arrondissements, présenteront la démarche de la ville de Paris et expliqueront quels types de projets peuvent être éligibles dans le cadre du budget participatif 2015.

Des porteurs de projets présenteront leurs initiatives. Dans le cadre d’ateliers, chacun pourra ensuite partager ses idées et être accompagné dans l’élaboration de son projet, s’associer avec d’autres personnes souhaitant y contribuer, avec le support des experts de la mairie de Paris.

JEUDI 05 FÉVRIER
19h - 21h ; salle 200

entrée libre dans la limite des places disponibles  

j'y serai !
 
 
Informations pratiques
Le CENTQUATRE-PARIS

renseignements 01 53 35 51 00 (lundi > vendredi - 9h-13h / 14h-18h)
Le CENTQUATRE-PARIS
Entrée 5 rue Curial
Paris (19e arr.) - M° Riquet

 
le CENTQUATRE est un établissement artistique de la Ville de Paris
 
 


29 janvier 2015

Les « Toits de Paris » au Patrimoine mondial de l’UNESCO ?



Le GCCP (Syndicat des entreprises de Génie Climatique et de Couverture Plomberie de Paris et de sa région) lancera officiellement, avec la Mairie de Paris, le Comité de Soutien pour la candidature des « TOITS DE PARIS » au Patrimoine mondial de l’UNESCO.
En effet, le projet initié par Delphine Bürkli, Maire du 9e arrondissement de Paris, est naturellement porté par les couvreurs parisiens : au quotidien, ils sont plus de 3 000 à assurer la pérennité des toits de la capitale. Véritables gardiens de ce patrimoine historique et architectural unique au monde, leur savoir-faire contribue au rayonnement international de Paris.
Pour le GCCP, engagé auprès des jeunes pour assurer le futur du métier de couvreur et faire vivre les toits de Paris, ce soutien actif à la candidature des Toits de Paris constitue une suite logique à un travail de valorisation de ce métier-passion. Le syndicat est en effet à l’initiative d’un prestigieux ouvrage mettant en lumière de façon originale et artistique le métier de couvreur, peu connu du grand public : « Les Toits de Paris ou l’art des couvreurs », conçu avec Gilles Mermet, journaliste-photographe et Président du Comité de Soutien.
Angel Sanchez, Président du GCCP et Parrain du Comité de Soutien souligne : « Les toits de la capitale sont indissociables de son image à travers le monde. On ne peut pas évoquer Paris sans penser à ses toits et à leurs couleurs caractéristiques. Cette image, ce Paris « carte postale », est le fruit du travail des couvreurs depuis des générations ! Sans la diversité de ses toits, Paris ne serait plus Paris ! Il est aujourd’hui de notre devoir de continuer à assurer la pérennité de ce patrimoine inestimable mais méconnu car inaccessible. C’est pourquoi nous souhaitons que les Toits de Paris soient inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO et que nous travaillons à faire connaître le métier de couvreur au grand public et au jeunes, pour assurer la relève.»

Les couvreurs : gardiens d’un patrimoine unique au monde
Les couvreurs de Paris sont des passionnés qui travaillent des matériaux représentatifs de toutes les époques depuis Lutèce : ardoise, tuile, zinc, cuivre ou plomb. Les couvreurs font vivre tous les toits de Paris, quelles que soient leurs particularités techniques et esthétiques : des plus beaux monuments au plus commun des immeubles. Les couvreurs exercent un métier d’artisanat, où ils combinent habilement innovation et tradition pour rester à la hauteur de la réputation des toits de Paris.

Le GCCP engagé pour la formation des jeunes couvreurs
Clés de l’avenir des toits parisiens, les jeunes couvreurs bénéficient du soutien du GCCP, engagé pour la transmission du précieux savoir-faire des « compagnons du ciel ». Plus de 300 apprentis sont actuellement formés au métier de couvreur au sein du CFA Couverture-Plomberie, alternant cours au sein de l’établissement et apprentissage sur les chantiers auprès des compagnons aguerris.

« Les Toits de Paris ou l’art des couvreurs » : un magnifique ouvrage sur un métier-passion
Le précieux travail des couvreurs sur les hauteurs de la ville est peu connu du grand public. Il est mis en lumière dans un magnifique ouvrage intitulé : « Les Toits de Paris ou l’art des couvreurs », paru aux Editions de La Martinière. Les textes et les photographies sont de Gilles Mermet, Président du Comité de Soutien.

Ce magnifique livre grand format de près de 180 pages nous donne un point de vue rare sur la capitale française, celui des couvreurs, à travers des centaines de photographies. A la fois livre d’Art et d’Artisanat, cet ouvrage exceptionnel est une véritable invitation à la découverte d’un univers professionnel à la fois ancré au cœur de notre quotidien et pourtant méconnu du plus grand nombre.
Commander Les toits de Paris : Ou l'art des couvreurs dans la librairie de LYFtv (livraison par Amazon) -






 -----------------------

27 décembre 2014

Région Ile de France : 915 Millions d'€uros de fonds européens désormais mobilisables

             






En 2014, la Région Île-de-France est devenue autorité de gestion pour les Fonds structurels européens (FEDER, FSE et FEADER).
Grâce à l'action concertée de Jean-Paul Huchon, Président de la Région Île-de-France, de Roberto Romero, Vice-président de la Région Île-de-France en charge des affaires internationale et européennes et de Jean Daubigny, préfet de la Région Île-de-France, l'enveloppe allouée au territoire francilien par l'Union européenne a progressé de 25 % par rapport à la période 2007-2013, pour atteindre 915 M€ sur la période 2014-2020. Sur ces 915 M€ attribués par l'Union européenne dans le cadre de sa politique de cohésion, la Région gèrera directement 540 M€ et l'Etat 375 M€.
Le 18 décembre 2014, le programme opérationnel régional FEDER-FSE, représentant un montant de 482,5 M€ pour l'Île-de-France et soumis à la Commission européenne a été approuvé, dans le respect du calendrier auquel s'étaient engagées les autorités nationales et européennes. Cette enveloppe couvre les enjeux du développement inclusif et durable en matière économique, environnementale et sociale.
Le programme opérationnel de l'Etat ayant été validé en octobre, cela signifie que tous les fonds européens disponibles en Île-de-France sont désormais mobilisables. Les opérations financées seront sélectionnées grâce à des appels à projets thématiques, dont les premiers seront publiés dès le premier trimestre 2015 sur le site : http://www.europe.iledefrance.fr

Avec cette décision, la Région voit ses priorités confirmées :
· La lutte contre le décrochage scolaire, l'accès à l'apprentissage, le soutien à la création d'entreprises et la reprise d'activité dans le cadre du FSE ;
· La croissance des PME, le soutien au processus d'innovation et l'efficacité énergétique dans le cadre du FEDER.
Une enveloppe de près de 100 millions d'euros dédiée au développement urbain et au rééquilibrage des territoires franciliens sera prioritairement mobilisée sur l'ensemble des thématiques citées ci-dessus, conformément au souhait du partenariat régional. 
Cette dotation représente 20 % des moyens disponibles, soit le double des engagements pris par les Régions et l'Etat pour le financement d'actions relevant de la politique de la ville.

Nous écrire

Mentions Légales

LYFtvParis

.